GRAVIR LE MONT-BLANC

6 jours d’aventure au sommet

objectif mont-blanc stage mont-blanc

GRAVIR LE MONT-BLANC

Objectif Mont Blanc en 6 jours :

3 journées en totale immersion dans le massif du Mont Blanc pour acquérir les compétences nécessaires.

3 journées consacrées à l’ascension, par sa voie classique, et profiter pleinement des lieux avec un maximum de sécurité.

passion

PASSION

Animés par la passion commune de la montagne, nous en avons fait notre métier.

Vivre ses rêves, en faire un mode de vie, au service de nos clients.

expérience

EXPERIENCE

Plus de 30 années à parcourir la montagne sur divers sommets de notre belle planète.

Notre camp de base : Le Massif du Mont Blanc

sécurité

SECURITE

Fort d’une longue expérience du secours en haute-montagne à Chamonix, nos prises de décisions sont l’aboutissement d’un longue expérience de la gestion des risques en altitude.

Lorem ipsum
dolor sit amet

Aliquam vitae euismod diam, rhoncus finibus mi. Pellentesque et tellus magna. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Sed eget varius mauris.

Lorem ipsum
dolor sit amet

Aliquam vitae euismod diam, rhoncus finibus mi. Pellentesque et tellus magna. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Sed eget varius mauris.

Lorem ipsum
dolor sit amet

Aliquam vitae euismod diam, rhoncus finibus mi. Pellentesque et tellus magna. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Sed eget varius mauris.

ACCUEIL DES PARTICIPANTS À L’HÔTEL RÉGINA DE CHAMONIX,
présentation du programme du stage, vérification et ajustement des sacs à dos et de l’ensemble du matériel nécessaire à l’ascension. location du matériels, si besoin, au magasin SANGLARD 3S à CHAMONIX, partenaire « d’objectif-mont-blanc ».

A midi, repas en commun à l’hôtel le Régina à CHAMONIX. En début d’A.M , direction le village du tour (1479m), d’où nous prenons le télécabine de Charamillon (1854m) et le télésiège des autannes (2181m), pour une montée par un sentier de haute-montagne, au refuge Albert 1er (2702m). Nuitée au refuge, en demi-pension.

DÉPART DU REFUGE ALBERT 1ER (2702M),
direction la voie normale de l’aiguille du tour, en passant par le glacier du tour et le col supérieur du tour (3289m).

Ascension de la voie normale de l’aiguille du tour, côtée « facile » et descente de la voie normale par le même itinéraire.

Nous rejoignons le refuge de Trient, en suisse (3170m), par le glacier / plateau du trient.

Nuitée au refuge, en demi-pension.

DÉPART DU REFUGE DU TRIENT (3170M),
direction de tête blanche (3429m) ou petite fourche (3520m) (côtées « facile ») en passant par le col supérieur du tour 2950m.

Descente de tête blanche ou de la petite fourche, retour au refuge Albert 1er (2702m), où nous ferons une halte/picnic.

La descente se poursuivra en direction des remontées mécaniques de Charamillon/Le tour (2200m).

Retour au village du tour, et nuitée et demi-pension à l’hôtel le régina à CHAMONIX.

Une matinée de repos bien mérité,
où vous aurez le choix entre profiter de l’espace de verdure de l’hôtel régina en plein cœur de la vallée de CHAMOIS ou bien une visite du centre historique du village de CHAMONIX, et ses enseignes spécialisées en matériels et tenues de montagne.

En début d’A.M, c’est le grand départ pour l’ascension du mont-blanc (côtée, « AD ») : Notre objectif sera de monter au refuge de Tête Rousse

Nous nous rendons au village des HOUCHES, d’où nous prenons le téléphérique de bellevue/les Houches.

Arrivé au col de Bellevue, nous embarquons pour le train du nid d’aigle, jusqu’à son terminus à (2372m) d’altitude.

Une montée d’environ 2 heures sur sentier de haute-montagne, sec ou enneigé suivant la saison, qui nous mène au refuge de tête rousse, à (3167m). Nuitée en demi-pension. Dénivelée (+ 800m).

Après notre installation, nous aurons la fin d’après midi pour discuter des derniers points de détails concernant l’ascension du lendemain. Un point météo sera fait. Les cordées seront formées.

Une matinée de repos bien mérité,
Petit déjeuner à 3 ou 4 heures , pour un départ programmé à 4 ou 5 heures, vers l’éperon du gouter. nous progressons encordés jusqu’au nouveau refuge du goûter (3817m): compter 2 heures d’ascension mixte : rocher et neige au programme.

Nous ferons une halte au refuge (3817m) d’environ 20 à 45 minutes suivant les conditions du moment et votre aptitude à poursuivre l’ascension dans de bonnes dispositions physiques.

Ensuite, les difficultés s’enchainent au rythme de tranches de 2 heures environ, « timing » idéale pour accéder à la cîme du mont-blanc : dôme du goûter, refuge vallot (4362m), grande arête des bosses (4513m) et petite arête des bosses (4547m), rochers de la tournette (4677m) et sommet du mont-blanc (4810m) vers 10 heures. Dénivelée (+1600m)

Après de longues minutes à savourer la joie de fouler le sommet du mont-blanc, nous entamons la descente par le même itinéraire, pour rejoindre le refuge du goûter : compter 2 à 3 heures. Nuitée au refuge, en demi-pension. Dénivelée (-1000m)

Réveil à 06H45, après une nuit de repos au refuge du goûter, et dégusté un bon petit dêjeuner.
Descente tôt le matin, avant que le soleil n’impacte trop le regel nocturne et limite les chutes de pierres, nous entamons la descente vertigineuse de l’éperon du goûter, encordé et vigilant.
Au bas de l’éperon du goûter , nous franchissons la dernière difficulté technique, le fameux couloir payot, dit « couloir du goûter ».

Passé les difficultés techniques, nous nous dirigeons au refuge de tête rousse (3167m), pour y faire un halte bien méritée.

Le retour vers le train du nid d’aigle, se fait par un sentier de haute-montagne, sec ou enneigé suivant la saison.

Arrivé au col de bellevue, à (1960m), nous embarquons à bord du téléphérique de bellevue, pour rejoindre la commune des Houches. Dénivelée (- 1500m)

  • *Programme à titre indicatif, susceptible de modifications, en raisons de conditions météorologiques défavorables (bulletin météo haute-savoie, massif du mont-blanc à Chamonix), à venir ou du moment, ou bien alors, de conditions particulièrement dangereuses de la montagne ou recommandations de prudence ou d’interdiction, émises par la préfecture de la Haute-savoie et des organismes de secours, tel le PGHM de Chamonix.
  • Seul les guides d’« objectif-mont-blanc » sont aptes à juger de la modification, de l’annulation de l’ascension du mont-blanc et de son programme initial de préparation. Un programme de repli peut-être proposé par le guide, vers les pays frontaliers, tels l’Italie, la suisse ou bien les autres massifs de l’arc alpin.
  • *En cas de difficultés techniques, physiques ou mentales de la part du participant, mettant en danger la cordée et ne permettant pas à celle-ci de poursuivre l’ascension vers le sommet du mont-blanc, ou celui de la voie normale du tour, de celle de tête blanche ou bien de la petite fourche, le guide peut à tout moment décider de l’arrêt de l’ascension et redescendre vers le lieu de départ de l’ascension.

Assurance
L’assurance professionnelle des guides couvre leur responsabilité civile sur le terrain et les frais de secours éventuel pour eux-mêmes et leurs clients, mais vous devez être en possession d’une assurance responsabilité civile, rapatriement, frais de recherche et frais médicaux pour les activités concernées.
Vérifiez déjà avec vos assurances personnelles si vous n’êtes pas couvert. Mais rares sont les contrats couvrant par défaut les sports de montagne.
Voici quelques possibilités pour vous assurer :

  • le CAF, le Club Alpin Français qui propose une cotisation annuelle qui offre également des réductions jusqu’à 50% sur les nuits en refuge.
  • la FFME, Fédération Française de Montagne et d’Escalade, sur le même fonctionnement que le CAF.
  • les assurances à la journée : l’assureur DIOT MONTAGNE, partenaire du syndicat des guides de montagne Français, propose une formule multisports à la journée: www.impact-multisports.com
  • Le Vieux Campeur.

Réservation
Pour toute réservation, nous vous demanderons de signer un « contrat d’engagement de guide de haute montagne » .
Un acompte vous sera demandé à hauteur de 30% de la somme totale de la prestation du guide de haute montagne. Il sera versé au plus tard 30 jours avant le début de la course. Le reste de la somme sera versé au guide au retour de l’ascension.

De notre part : Il arrive parfois que la météo nous oblige à changer le programme prévu ou la course envisagée. Un changement de massif est alors à prévoir et il est rare de ne pas trouver une solution qui permette de passer entre les gouttes.
De votre part : si vous deviez annuler un engagement que vous avez réservé, alors contactez-nous et nous essaierons de trouver, ensemble, une nouvelle date pour votre ascension.Si nous ne trouvons pas de solution de remplacement et que nous ne trouvons personne pour vous remplacer, nous pratiquerons une retenue selon le barème suivant :

  • à plus de 2 mois du départ : 0% du montant des honoraires du guide
  • entre 60 jours et 30 jours : 30%
  • entre 30 jours et 15 jours : 50%
  • moins de 6 jours : 100%

Toute interruption volontaire de l’ascension en court de votre part n’ouvre droit à aucun remboursement, de même qu’une exclusion décidée par votre guide, pour niveau insuffisant ou non respect des consignes de sécurité.
Tarifs
Les tarifs comprennent :

  • a prestation professionnelle du guide de haute montagne.
  • l’hébergement en refuge en demi-pension.
  • l’hébergement à l’hotel Regina Jour 3.
  • Pic nique jour 2 et Jour 3.
  • les remontées mécaniques

Les tarifs ne comprennent pas:

  • les transports. Le guide ne participe pas aux frais de covoiturage, les frais sont donc à diviser entre les participants.
  • les boissons (prévoir l’achat de l’eau dans certains refuges) et les dépenses à caractère personnel.
  • les éventuelles pensions avant ou après la date du séjour.

La prestation du guide
Ce sont les honoraires du guide autrement dit le montant de sa prestation d’encadrement. Ce montant est à régler avant ou après l’ascension, par chèque, virement ou espèces.

Les frais d’hébergement
C’est ce que vous payez aux différents prestataires d’hébergement (refuges, gîte). Le montant sur le site est celui de la demi-pension. Il n’a pas de valeur contractuelle : nous ne maitrisons pas le prix des différents prestataires! Les tarifs évoluant peu, l’estimation est relativement fiable.
Les repas de midi, les boissons et les vivres de courses ne sont pas comptés dans cette estimation.

ACCUEIL DES PARTICIPANTS À L’HÔTEL RÉGINA DE CHAMONIX,
présentation du programme du stage, vérification et ajustement des sacs à dos et de l’ensemble du matériel nécessaire à l’ascension. location du matériels, si besoin, au magasin SANGLARD 3S à CHAMONIX, partenaire « d’objectif-mont-blanc ».

A midi, repas en commun à l’hôtel le Régina à CHAMONIX. En début d’A.M , direction le village du tour (1479m), d’où nous prenons le télécabine de Charamillon (1854m) et le télésiège des autannes (2181m), pour une montée par un sentier de haute-montagne, au refuge Albert 1er (2702m). Nuitée au refuge, en demi-pension.

DÉPART DU REFUGE ALBERT 1ER (2702M),
direction la voie normale de l’aiguille du tour, en passant par le glacier du tour et le col supérieur du tour (3289m).

Ascension de la voie normale de l’aiguille du tour, côtée « facile » et descente de la voie normale par le même itinéraire.

Nous rejoignons le refuge de Trient, en suisse (3170m), par le glacier / plateau du trient.

Nuitée au refuge, en demi-pension.

DÉPART DU REFUGE DU TRIENT (3170M),
direction de tête blanche (3429m) ou petite fourche (3520m) (côtées « facile ») en passant par le col supérieur du tour 2950m.

Descente de tête blanche ou de la petite fourche, retour au refuge Albert 1er (2702m), où nous ferons une halte/picnic.

La descente se poursuivra en direction des remontées mécaniques de Charamillon/Le tour (2200m).

Retour au village du tour, et nuitée et demi-pension à l’hôtel le régina à CHAMONIX.

Une matinée de repos bien mérité,
où vous aurez le choix entre profiter de l’espace de verdure de l’hôtel régina en plein cœur de la vallée de CHAMOIS ou bien une visite du centre historique du village de CHAMONIX, et ses enseignes spécialisées en matériels et tenues de montagne.

En début d’A.M, c’est le grand départ pour l’ascension du mont-blanc (côtée, « AD ») : Notre objectif sera de monter au refuge de Tête Rousse

Nous nous rendons au village des HOUCHES, d’où nous prenons le téléphérique de bellevue/les Houches.

Arrivé au col de Bellevue, nous embarquons pour le train du nid d’aigle, jusqu’à son terminus à (2372m) d’altitude.

Une montée d’environ 2 heures sur sentier de haute-montagne, sec ou enneigé suivant la saison, qui nous mène au refuge de tête rousse, à (3167m). Nuitée en demi-pension. Dénivelée (+ 800m).

Après notre installation, nous aurons la fin d’après midi pour discuter des derniers points de détails concernant l’ascension du lendemain. Un point météo sera fait. Les cordées seront formées.

Une matinée de repos bien mérité,
Petit déjeuner à 3 ou 4 heures , pour un départ programmé à 4 ou 5 heures, vers l’éperon du gouter. nous progressons encordés jusqu’au nouveau refuge du goûter (3817m): compter 2 heures d’ascension mixte : rocher et neige au programme.

Nous ferons une halte au refuge (3817m) d’environ 20 à 45 minutes suivant les conditions du moment et votre aptitude à poursuivre l’ascension dans de bonnes dispositions physiques.

Ensuite, les difficultés s’enchainent au rythme de tranches de 2 heures environ, « timing » idéale pour accéder à la cîme du mont-blanc : dôme du goûter, refuge vallot (4362m), grande arête des bosses (4513m) et petite arête des bosses (4547m), rochers de la tournette (4677m) et sommet du mont-blanc (4810m) vers 10 heures. Dénivelée (+1600m)

Après de longues minutes à savourer la joie de fouler le sommet du mont-blanc, nous entamons la descente par le même itinéraire, pour rejoindre le refuge du goûter : compter 2 à 3 heures. Nuitée au refuge, en demi-pension. Dénivelée (-1000m)

Réveil à 06H45, après une nuit de repos au refuge du goûter, et dégusté un bon petit dêjeuner.
Descente tôt le matin, avant que le soleil n’impacte trop le regel nocturne et limite les chutes de pierres, nous entamons la descente vertigineuse de l’éperon du goûter, encordé et vigilant.
Au bas de l’éperon du goûter , nous franchissons la dernière difficulté technique, le fameux couloir payot, dit « couloir du goûter ».

Passé les difficultés techniques, nous nous dirigeons au refuge de tête rousse (3167m), pour y faire un halte bien méritée.

Le retour vers le train du nid d’aigle, se fait par un sentier de haute-montagne, sec ou enneigé suivant la saison.

Arrivé au col de bellevue, à (1960m), nous embarquons à bord du téléphérique de bellevue, pour rejoindre la commune des Houches. Dénivelée (- 1500m)

  • *Programme à titre indicatif, susceptible de modifications, en raisons de conditions météorologiques défavorables (bulletin météo haute-savoie, massif du mont-blanc à Chamonix), à venir ou du moment, ou bien alors, de conditions particulièrement dangereuses de la montagne ou recommandations de prudence ou d’interdiction, émises par la préfecture de la Haute-savoie et des organismes de secours, tel le PGHM de Chamonix.
  • Seul les guides d’« objectif-mont-blanc » sont aptes à juger de la modification, de l’annulation de l’ascension du mont-blanc et de son programme initial de préparation. Un programme de repli peut-être proposé par le guide, vers les pays frontaliers, tels l’Italie, la suisse ou bien les autres massifs de l’arc alpin.
  • *En cas de difficultés techniques, physiques ou mentales de la part du participant, mettant en danger la cordée et ne permettant pas à celle-ci de poursuivre l’ascension vers le sommet du mont-blanc, ou celui de la voie normale du tour, de celle de tête blanche ou bien de la petite fourche, le guide peut à tout moment décider de l’arrêt de l’ascension et redescendre vers le lieu de départ de l’ascension.

Assurance
L’assurance professionnelle des guides couvre leur responsabilité civile sur le terrain et les frais de secours éventuel pour eux-mêmes et leurs clients, mais vous devez être en possession d’une assurance responsabilité civile, rapatriement, frais de recherche et frais médicaux pour les activités concernées.
Vérifiez déjà avec vos assurances personnelles si vous n’êtes pas couvert. Mais rares sont les contrats couvrant par défaut les sports de montagne.
Voici quelques possibilités pour vous assurer :

  • le CAF, le Club Alpin Français qui propose une cotisation annuelle qui offre également des réductions jusqu’à 50% sur les nuits en refuge.
  • la FFME, Fédération Française de Montagne et d’Escalade, sur le même fonctionnement que le CAF.
  • les assurances à la journée : l’assureur DIOT MONTAGNE, partenaire du syndicat des guides de montagne Français, propose une formule multisports à la journée: www.impact-multisports.com
  • Le Vieux Campeur.

Réservation
Pour toute réservation, nous vous demanderons de signer un « contrat d’engagement de guide de haute montagne » .
Un acompte vous sera demandé à hauteur de 30% de la somme totale de la prestation du guide de haute montagne. Il sera versé au plus tard 30 jours avant le début de la course. Le reste de la somme sera versé au guide au retour de l’ascension.

De notre part : Il arrive parfois que la météo nous oblige à changer le programme prévu ou la course envisagée. Un changement de massif est alors à prévoir et il est rare de ne pas trouver une solution qui permette de passer entre les gouttes.
De votre part : si vous deviez annuler un engagement que vous avez réservé, alors contactez-nous et nous essaierons de trouver, ensemble, une nouvelle date pour votre ascension.Si nous ne trouvons pas de solution de remplacement et que nous ne trouvons personne pour vous remplacer, nous pratiquerons une retenue selon le barème suivant :

  • à plus de 2 mois du départ : 0% du montant des honoraires du guide
  • entre 60 jours et 30 jours : 30%
  • entre 30 jours et 15 jours : 50%
  • moins de 6 jours : 100%

Toute interruption volontaire de l’ascension en court de votre part n’ouvre droit à aucun remboursement, de même qu’une exclusion décidée par votre guide, pour niveau insuffisant ou non respect des consignes de sécurité.
Tarifs
Les tarifs comprennent :

  • a prestation professionnelle du guide de haute montagne.
  • l’hébergement en refuge en demi-pension.
  • l’hébergement à l’hotel Regina Jour 3.
  • Pic nique jour 2 et Jour 3.
  • les remontées mécaniques

Les tarifs ne comprennent pas:

  • les transports. Le guide ne participe pas aux frais de covoiturage, les frais sont donc à diviser entre les participants.
  • les boissons (prévoir l’achat de l’eau dans certains refuges) et les dépenses à caractère personnel.
  • les éventuelles pensions avant ou après la date du séjour.

La prestation du guide
Ce sont les honoraires du guide autrement dit le montant de sa prestation d’encadrement. Ce montant est à régler avant ou après l’ascension, par chèque, virement ou espèces.

Les frais d’hébergement
C’est ce que vous payez aux différents prestataires d’hébergement (refuges, gîte). Le montant sur le site est celui de la demi-pension. Il n’a pas de valeur contractuelle : nous ne maitrisons pas le prix des différents prestataires! Les tarifs évoluant peu, l’estimation est relativement fiable.
Les repas de midi, les boissons et les vivres de courses ne sont pas comptés dans cette estimation.

Tarifs

1780€

Les tarifs comprennent :

  • La prestation professionnelle du guide de haute montagne.
  • l’hébergement en refuge en demi-pension.
  • l’hébergement à l’hotel Regina Jour 3.
  • Pic nique jour 2 et Jour 3.
  • les remontées mécaniques

Les tarifs ne comprennent pas:

  • les transports. Le guide ne participant pas aux frais de covoiturage, les frais sont donc à diviser entre les participants.
  • les boissons (prévoir l’achat de l’eau dans certains refuges) et les dépenses à caractère personnel.
  • les éventuelles pensions avant ou après la date du séjour.